Etiyé Dimma poulsen

Sculptures

Exposition du 22 mai au 30 juin 2010

Exposition Etiyé Dimma Poulsen - Galerie de l'Ancienne poste

Etiyé Dimma Poulsen au centre de ses sculptures lors du vernissage de son exposition à la Galerie de l’Ancienne poste

Née en Ethiopie en 1968, Etiyé Dimma Poulsen a vécu au Danemark et s’est fait connaître en France par ses oeuvres, des totems craquelés et des silhouettes où s’expriment la sérénité et le recueillement. Elle a conquis de nombreux publics jusqu’à New York par son expression authentique et universelle.

De son enfance africaine, Etiyé Dimma Poulsen a puisé à la source de ses premiers émerveillements : les villages aux couleurs chaudes, les soleils couchants et les “silhouettes qui s’allongent”, mélange d’images d’Ethiopie mais aussi de Tanzanie et du Kenya. Si l’habillage de ses sculptures peut être inspiré par les “arts premiers”, il l’est tout autant des arts d’Afrique que d’Océanie, notamment des arts aborigènes. Au fil du temps, Etiyé n’a eu de cesse de creuser et d’affiner sa démarche créatrice tout en gardant les lignes élancées de ses premières sculptures.

Mais son travail n’est pas seulement africain dans son inspiration, comme en témoignent ses œuvres récentes exposées à la Galerie de l’Ancienne Poste où émergent des éléments de l’art grec ancien (mycénien), des Vénus préhistoriques, de l’art oriental, fruit de son récent séjour au Japon.

Etiyé façonne des personnages dans leur essence primaire – des êtres dans leur aspect le plus nu, le plus primitif, comme symboles de la condition existentielle fondamentale : la solitude, la crainte, le désir.

Œuvres de l’exposition Etiyé Dimma Poulsen